Jer'Echos

Jer'Echos

De belles rencontres inattendues...

Pour cet atelier d'écriture, les participants tirent au hasard le nom d'un animal.          

Le texte commence par : "au fil de l'eau, j'ai rencontré...." et se termine par : "indifférent(e) au vol des rapaces planants dans le grand ciel bleu".

 


 

                                  

 

Au fil de l’eau, j’ai rencontré une grenouille, elle m’a raconté son histoire. 

Au début, elle était accompagnée de centaines de ses semblables. Bien que semblables, elles étaient loin de ressembler à des grenouilles, bref ! L’eau était tiède et nourrissante, mais très vite, il a fallu respirer l’air et chercher la chaleur hors de l’eau. Le soleil nous réchauffait, dit-elle, mais il n’était pas toujours présent. Plus tard, ses congénères ont étés réduits en nombre. Les insectes se sont faits plus rares aussi mais il y avait encore de quoi se sustenter. Tout au long de ma vie, il a fallu que je me cache des prédateurs que sont les serpents, les renards et autres parasites. J’ai appris ! dit-elle, mais quel dommage de ne pas pouvoir quitter la mare que je connais par cœur. J’aurais voulu connaitre le reste du monde, mais cela ne m’est pas permis. Quel grand dommage ! Permettez-moi, s’il vous plait, de retourner baisser ma température corporelle dans ma cachette, quelques temps, avant de procéder à mon devoir absolu de procréation et de mourir bientôt. Puis elle ajouta avant de disparaître «  dites bien aux humains, qu’ils ont une chance inouïe de pouvoir agrandir leur connaissance en déplaçant avec eux leur microclimat». Elle disparut sous une énorme feuille immergée. L’onde elle-même s’était calmée pour cacher son secret. La grenouille n’était plus. Indifférente au vol des rapaces planants dans le grand ciel bleu.

 

Dominique

 

                                   

 

Au fil de l’eau, j’ai rencontré une abeille, elle m’a raconté son histoire :

Dans mon envol, j’ai croisé un bourdon dit-elle !

Il était séduisant avec sa robe, aux couleurs jaune-orangé rayée de noir.

De surcroît, il avait une voix digne des plus grands chanteurs d’opéra.

Virevoltant autour de moi, il tenta de me séduire en chantant le vol du bourdon.

La magie opérant, je répondis à ses avances, l’entraînant dans ma ruche afin de lui faire goûter le nectar de mes comparses indifférents au vol des rapaces planant dans le grand ciel bleu.

 

Nelly

 

                                  

 

 Au fil de l’eau, j’ai rencontré un papillon.

Il m’a raconté son histoire : je suis de trois couleurs : jaune, bleu et marron, je vole de fleur en fleur, je me régale du pistil des fleurs. J’aimerai être une abeille pour faire du miel de lavande, me promener sur les roses et me laisser aller au fil de l’eau, aux quatre vents.

Qui est le plus beau des papillons ? C’est moi. J’ai des antennes radar, j’entends tous mes confrères dire que je suis un espion. Et oui, j’aime espionner mon voisin car je vois la vie en rose. Je me glisse dans mon personnage au gré du vent. Je me laisse porter par le vent indifférent au vol des rapaces planant dans le grand ciel bleu.

 

Gilles

 

                                       

 

Au fil de l’eau, j’ai rencontré une sauterelle.

Elle m’a raconté son histoire.

J’étais hirondelle, j’aimais être un peu rebelle.

Voler avec ou sans aile.

L’hirondelle vole dans le ciel

Mais je voulais être sur terre

De là, j’ai lancé une pièce dans une fontaine en faisant un vœu ; celui de devenir sauterelle.

Et être indifférente aux vols des rapaces planant dans le grand ciel bleu.

 

Rachel

 

                                     

 

Au fil de l’eau, j’ai rencontré un poisson, il m’a raconté son histoire. Il s’appelle Najoa. Il est vraiment très beau. Ses couleurs multicolores font penser à un arc-en-ciel. Il brille et scintille tellement qu’on croirait qu’il nous prend en photo chaque fois qu’on le voit. Par contre, les membres de sa famille sont de couleur terne et triste de caractère. Ce qu’il y a de bien, c’est que Najoa apporte la joie, la bonne humeur grâce à sa personnalité de feu et permet donc de créer de bons moments avec ses parents et frères et sœurs. Il a tout le temps la joie de vivre et ne baisse jamais les nageoires face à ses difficultés. Sa gentillesse et sa persévérance lui ont valu de remporter la médaille d’or du plus beau poisson qui puisse exister. Quand il a reçu ce prix, il a éprouvé une très grande fierté  car il s’est dit qu’il pourra rendre heureux sa famille car à cette époque-là, elle traverse beaucoup d’épreuves sur le plan financier et affectif. Il pourra donc leur redonner peut-être de l’espérance. Au milieu de son enfance, il rencontra un aigle venu tout droit des plus hautes montagnes de France. Il s’appelle Ange. Très vite, ses deux êtres arrivèrent à construire une très grande amitié et à vivre une forte complicité lors de leur moment de partage et de fraternité. Ce qu’il y a de remarquable, c’est que Ange a toujours été très indifférent au vol des rapaces planant dans le grand ciel bleu.

 

William

 

                                    liblule.jpg

 

Au fil de l’eau, j’ai rencontré une libellule, elle m’a raconté son  histoire. Elle m’a dit :

« Je suis née dans un feuillage, je n’ai pas connu mes parents car à ma naissance ils avaient disparu ; tués par des pesticides que les hommes lâchent sur les étangs et les rivières.

Que ne fut pas ma peine quand je réalisais que je serai seule à me défendre dans ce monde si cruel.

Je volais et évitais les dangers tant bien que mal, mais un jour Laurent, un petit garçon de sept ans m’arracha à une mort atroce.

Depuis ce jour, je l’accompagnais partout où il se rendait ;  à l’école, dans le jardin et le soir venu, il m’ouvrait tout grand la fenêtre de sa chambre  et je me couchais près de lui, rabattant mes ailes sur son oreiller.

Le matin, je me réveillais pour qu’il ne soit pas en retard à l’arrêt de bus en sifflant tout près de son oreiller. Il m’offrait des insectes et je buvais à même sa tasse de café au lait. J’aimais ces moments de complicité et espérais que notre amitié resterait à jamais intacte.

Mais, un jour son père obtura sa fenêtre avec une toile tendue. M’approchant, la nuit venue, je tombais nez à nez avec ce tissu inviolable, mes ailes se prirent aux alvéoles de cette moustiquaire.

C’est ainsi que j’abandonnais le monde des hommes en m’arrachant à ce piège infâme. Je volais vers cet étang, pleurant mon ami, indifférente au vol des rapaces, planant dans le grand ciel bleu. »

 

Brigitte

                                         

 

Au fil de l'eau j'ai rencontré une coccinelle, elle m'a raconté son histoire. 

Un jour, me dit-elle, alors que je voletais de fleur en fleur, je fus prise soudain d'une grande frayeur.

A quelques centimètres de la feuille sur laquelle je comptais faire une petite sieste, j’aperçus un humain ; un garçonnet d'une dizaine d’années brandissant à la main un drôle d'objet qui sert parait-il à attraper les papillons.

Terrifiée, je me mis à trembler, moi la toute petite qui porte bonheur comme disent les petits d'humains.

Alors, n'écoutant que mon courage et priant le tout puissant  qu'il me protège, 

d'un coup d'ailes je m'élançais dans l'air qui sentait la lavande,  indifférente au vol des rapaces planants dans le grand ciel bleu.

 

 Sylvia   

                                       

 

Au fil de l'eau, j'ai rencontré un oiseau, il m'a raconté son histoire.

Une histoire de plumes et de graines, qu'il cherchait tout au long du jour, sur la berge, pour protéger et nourrir sa couvée.
Etre oiseau, me dit-il, c'est la liberté, le plaisir extrême de se laisser porter et griser par l'air, mais être oiseau c'est aussi un combat.

Je suis petit, tu le vois bien et des ennemis me guettent sans cesse et sur terre et dans les airs.

Seuls les arbres sont mon refuge.
Le petit oiseau blablatait et moi, je l'écoutais d'une oreille attentive tout en regardant défiler l'eau vive et cristalline de la rivière.
Au loin, un enfant jouait, lançait des galets ronds ; sa mère, attendrie, l'observait, indifférente au vol des rapaces planant dans le grand ciel bleu.

 

Michèle

 

 



04/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres