Jer'Echos

Jer'Echos

On en rêvait !

 Ça fait longtemps qu’on rêvait de venir !

On, ce sont les équipes de La Réunion !

Quatorze heures de vol.

Quatorze heures durant lesquelles se mêlèrent la joie (pour beaucoup, sinon pour tous, ce fut le baptême de l’air), l’appréhension (Comment ça tient sur rien ?, Et si des terroristes… ?) et beaucoup de plaisir malgré les trous d’air.

Quatorze heures et nos amis foulent le tarmac de Roissy. Pas le temps de souffler. Un saut de puce et c’est Marignane. Deux jours à Marseille, pour visiter. Notamment Notre-Dame de La Garde et If (définitivement devenue un lieu d’évasion). C’est enfin par la route qu’ils rejoignent le camp de vacances « Lou Pigno » à Le Pradet où ils seront logés le temps de leur séjour dans « notre » Sud !

 

 

  

Ca fait longtemps… ! Pourquoi ?

Parce que ça coûte cher de venir en Métropole quand on vit aux antipodes. C’est grâce à l’aide financière de la Fondation Abbé Pierre que ce rêve put devenir réalité. Mais pas que…

 

En effet, quatre Boutiques Solidarités venant des quatre points cardinaux de l’île, (St Denis au nord, St Benoît à l’ouest, St Joseph au sud et St Pierre à l’est) pour en symboliser la diversité et l’unité, mirent les mains à la pâte.

 

Elles organisèrent un « kabar », mot malgache pouvant se traduire par concert (encore que ce soit plus que cela car y participent des griots qui sont des conteurs-poètes-sages-philosophes-chanteurs-…). Celui-ci rapporta la bagatelle de mille six cents euro.

 

Six cents autres euro provinrent de la vente d’un cd : « Aide à li », enregistré par le chanteur Willy Fontaine et ses amis artistes de La Réunion.

 

Enfin, les tenues de sport furent offertes par une petite entreprise qui se lance, « Bourbon-Palto » (de l’ancien nom de l’île et de palto, maillot, blouse). Ces tenues arborent le récent drapeau de La Réunion, dessiné en 1975 par l’ex-ingénieur du CNES Guy Pignolet et adopté par les Réunionnnais en 2003. Il se nomme « lo Maveli et vient de deux mots : Mahavel qui signifie pays de l’abondance et de la richesse, et Veli qui désigne la première étoile qui s’allume et la dernière qui s’éteint. Autrement dit Vénus ! »

 

Les Boutiques Solidarités ayant vocation d’ « aider/réinsérer/responsabiliser », ce furent les plus assidus et les plus méritants de leurs accueillis qui profitèrent du voyage !

 

Ils n’ont en tout cas pas démérité sur le boulodrome du stade Guy Moquet. Car, et je fus surpris de l’apprendre, la pétanque est un sport très prisé à La Réunion où il ne se passe pas un mois sans qu’une compétition y soit organidée.

 

Quoique non classés, c’est fièrement revêtu de « lo Maveli » que ces joyeux lurons ont gravis les marches de la tribune Joël Audevard pour y recevoir la médaille-souvenir de leur participation à cette grande fête que sont les « Journées du Sport Solidaire ».

Ils nous en ont laissé un bon de souvenir. Puissent-ils revenir !



08/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres