Jer'Echos

Jer'Echos

Lettre d'Alicia

 DSC04937.JPG

 

Voici un petit mot de remerciement d'Alicia qu'elle tenait à adresser aux Amis de Jéricho, après avoir effectué deux mois de stage parmi nous.

Elle va nous manquer.... Heureusement la page facebook des Amis de Jéricho permettra d'échanger des nouvelles et de garder le contact avec elle.

 

 

Avec mon incorrigible pudeur, je n’ai pas su vous remercier comme il se doit.

Cette aventure de deux mois parmi vous restera à jamais gravée dans ma mémoire (de poisson rouge).

Ce fut une expérience humaine inimaginable pour moi, il y a encore peu de temps.

Qui aurait cru trouver, entre les murs de Jéricho, des compagnons de route prêts à devenir des compagnons de vie ?

Je ne soupçonnais pas la naissance d’une amitié.

C’est pour cela que, même mon corps vagabonde et mon esprit éphémère, mon cœur emportera avec lui tous vos souvenirs.

C’est cela le plus précieux.

Un tout petit bout de vie passé ensemble, mais une existence qui n’en finira pas de se nourrir de nos souvenirs.

Avec notre mélange de cultures, de générations, de styles et de caractères, on peut dire que l’on a fait fuir tous les préjugés !

Pour tout cela, je tiens à remercier du fond de mon encrier :

 

  • Nathalie aux débardeurs remarquables, pour sa patience et son investissement inépuisable.
  • Raymonde au sourire rayonnant, pour son imagination sans borne et la confiance qu’elle m’a accordée.
  • Rachel à la voix d’or, pour sa sensibilité et sa force (qu’elle ne soupçonne pas).
  • Yannick aux couleurs du soleil, pour son sens du rythme et de l’amitié.
  • Didier, maître du karaoké, pour ses entourloupes qui font toujours marcher.
  • Colette aux dons du ciel, pour sa plume, sa franchise et son courage.
  • Fred, à la main verte, pour sa bienveillance sans nuage.
  • Fifi, au cœur d’or, pour son accueil si chaleureux.
  • Lydie, au phrasé pointu, pour son humilité et son goût du partage.
  • William, à l’accent chantant, pour nos conversations animées.
  • Gilles, aux multiples casquettes, pour ses écrits emprunts d’humour et d’innocence.

 

Grâce à vous, écrivains en herbe et jardiniers solidaires, j’emporte un peu de Jéricho dans mon Auvergne natale.

Merci à vous…

N’oubliez jamais vos sourires et vos rêves !

 

Alicia Saulnier

 

 



30/06/2017
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres