Jer'Echos

Jer'Echos

Fête de la musique : le slam à l'honneur !

 

Ce 21 Juin a eu lieu la Fête de la Musique. Et Jéricho ne fait pas exception à la règle. De 10h30 à 16h, les murs de la cité ont vibré sous les chœurs des oubliés. Des cœurs et des mots qui s’entremêlent accompagnés par une guitare sèche ou un djembé. C’est un moment de partage. Mais c’est aussi une question d’écoute car un slam déclame des mots pour combler les maux. Après les chansons populaires, le public tend l’oreille et s’attarde sur un slam, une phrase, une expression ou un mot. Un simple mot qui est placé à l’endroit propice s’apprécie, et n’hésite pas à entrer en piste.

 

Ce 21 Juin, vous avez pu assister à la première représentation des slameurs en herbe. Restez indulgents car ils ont eu à peine quelques heures pour répéter et ainsi mettre leurs mots en musique. Des mots écrits durant l’atelier d’écriture.

 

L’atelier slam a eu lieu le 30 Mai. Mais qu’est-ce que le slam me direz-vous ? C’est une forme de poésie urbaine mise en musique qui favorise les défis musicaux. Le slam est né dans les années 1980 en Amérique afin de dépoussiérer d’abord les grands classiques. En France, il devient populaire à la fin des années 1990. Mais c’est avec des artistes comme Grand Corps Malade ou Abd Al Malik que le slam s’impose.

 

Mais quels sont les secrets de ces poèmes musicaux ? Qu’est-ce qui provoque cet instant magique, où les mots prennent vie ? Il y a finalement assez peu de règles dans le slam. Il peut être revendicateur comme évocateur. Il se compose de rimes pauvres ou riches. Parfois il s’en passe, des rimes. Il se libère des codes stricts de la poésie. Le seul élément vraiment important réside dans la musicalité du texte. Même s’il n’y a pas de rimes, un texte peut être mélodieux. Les slameurs amateurs ne vous l’ont pas déjà prouvé le 21 Juin ?

 

Une fois le texte écrit, il est important de le lire plusieurs fois pour s’en imprégner. Par la suite, pour vous aider, vous pouvez souligner les mots importants dans chaque phrase ou groupe de phrases. N’hésitez pas à répéter le texte à haute voix en marquant les mots que vous estimez importants. Mais n’oubliez pas de respecter la structure des phrases car c’est un élément essentiel à la compréhension du texte. Ca y est, vous y êtes ? Maintenant, à vous de voir. Si vous êtes musicien, libre à vous de composer la musique de votre slam. Autrement vous pourrez aisément trouver votre bonheur sur YouTube. Pour vous exercer, vous trouverez le texte de Jean-Marc. Merci à lui d’avoir accepté de le publier. Merci également à tous les slameurs en herbe, qui ont relevé le défi avec brio !

 

Dans tous les cas, prenez votre temps. Ecoutez la musique. Respirez. Slamez.

 

 

 

Alicia Saulnier

 

 

 

 

 

Libre de voyager

 

Vous voulez savoir mon âge

Mais il y a bien trop longtemps que je voyage

Je voyage pour oublier mon âge

Pour voir les paysages qui n’ont pas d’âge
Je sais juste que j’ai l’âge de faire des voyages

 

Je voyage car j’aime la liberté

La liberté de me déplacer

De me déplacer là où personne n’a jamais mis les pieds

Mis les pieds sur des terres sacrées

Sacrées pour des peuples pour qui frontière signifie être prisonnier

 

C’est sur la route où je me sens le mieux

Rencontrer des personnes qui se contentent de peu

Et que malgré leur pauvreté, partagent ce qu’elles ont de mieux

Et pour qui, être riche, c’est faire ce que l’on veut

 

Voilà,

Voilà mon âge

J’ai l’âge de la liberté

Et d’aller où je veux

 

J-Marc MOREAU 



27/06/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres