Jer'Echos

Jer'Echos

Faudra leur dire... qu'à Jéricho...

Faudra leur dire … qu’à Saint Jean du Var  pour les personnes sans domicile fixe ou à la rue, depuis 30 ans existe une structure créée par l’Abbé Pierre où la solidarité, la convivialité et même l’humanité sont toujours respectées. Cette association s’appelle les Amis de Jéricho, on s’y retrouve pour boire un café en parlant de la pluie et du beau temps. Et à 11h30, direction le resto social où les cuistots approvisionnés par la banque alimentaire mijotent de bons repas chauds. Et pour briser cette solitude qui nous pèse, divers ateliers comme la randonnée pour voir d’autres paysages que les murs de la ville, et pour les mélomanes rien de mieux que le karaoké pour un pur moment de convivialité. Dans cette endroit, j’ai découvert de la bonté, de la solidarité humaine, Jéricho tu nous tends la main pour que nos pensées les plus sombres soit éclairées par la gentillesse des accueillants. Et après toutes ces émotions avant de partir, à la fermeture un bon goûter nous attend. En se disant à demain comme si on était tous une bande de bons copains qui se retrouvent le matin au bar du coin pour le café avant d’aller travailler.

Pour ça encore, Merci Jéricho d’exister pour égayer nos vies. Même si dehors il pleut grâce à toi il fait toujours beau car tu réchauffes nos cœurs.

Oh Merci Jéricho !!!!

 

Pierre


 Faudra leur dire… que l’on n’est pas forcément SDF pour venir à Jéricho,

Où l’on vient de souhaiter ses 30 ans !

Je participe à plusieurs ateliers,

Je chante comme une casserole pour le karaoké,

Une fois, j’ai chanté « Alors regarde » de Patrick Bruel,

Je mange rarement au restaurant social de l’association de l’Abbé Pierre,

Vivement les randonnées avec Malek, l’éducateur sportif,

Après le resto, on va dans la BS boire le café et avec humanité prendre aussi le goûter avec convivialité,

C’est une structure que j’aime ; ça fait 20 ans que je fréquente Jéricho,

Je remercie la banque alimentaire car elle partage ses denrées,

J’aime pas la solitude, alors je vais à Jéricho avec une bonté d’âme, à Saint Jean du Var,

Encore Merci Jéricho !

 

 Gilles Ornetti


 Faudra leur dire… que l’Abbé Pierre a eu une bonne idée.

Pour aider les SDF, il a créé une association qui se trouve à Toulon à Saint Jean du Var.

Mais Jéricho n’est pas que café, goûter et bonté.

C’est aussi beaucoup de travail dans la structure.

Il y a aussi un restaurant social à gérer !

Pour donner un peu de qualité de vie, on propose divers ateliers ; on chante du karaoké ou on fait de la randonnée.

On partage tout, ses expériences mais aussi ses galères.

On montre son humanité et sa solidarité.

Même si l’on n’est pas riche, on est enrichi par la chaleur et par l’amitié.

Et c’est comme ça depuis 30 ans !

Je suis très content de passer cette année avec vous

Encore Merci les Amis de Jéricho !

 

Max (volontaire européen allemand)


 Faudra leur dire… que les Amis de Jéricho se trouvent à Saint Jean du Var,

Jéricho est une association qui a été fondée par l’Abbé Pierre,

C’est un lieu d’accueil pour les SDF,

Le petit déjeuner avec le café, le midi pour manger au restaurant social et partager un moment de convivialité et de solidarité envers les personnes,

La journée, il y a divers ateliers comme le karaoké, la randonnée…etc.,

L’association existe depuis 30 ans,

A 16h, y-a le goûter,

Tous les mardis, y-a des personnes qui vont chercher à manger à la banque alimentaire pour partager avec tout le monde,

Ici, toutes les personnes sont dans la galère, donc il faut être solidaires et avoir de la bonté avec le personnel qui travaille ici,

Encore Merci Jéricho d’être là pour moi !

 

Kévin Bret


 Il faudra leur dire… qu’il y a 30 ans que Jéricho existe, cette fondation de l’Abbé Pierre, qui se poursuit grâce aux Amis de Jéricho ayant repris le flambeau.

Connaissant cette humanité, cette solidarité, je laisse derrière moi le passé d’un sans domicile fixe, où la peur s’est dissipée, où mes larmes se sont asséchées, où je peux manger à ma faim grâce à la banque alimentaire.

Nous pouvons tous nous réunir avec convivialité, ensemble au restaurant social et oublier pour certains et moi-même cette solitude qui pèse parfois.

Je retrouve le sourire en profitant de nombreux ateliers, je prends plaisir aussi à écouter les personnes chanter pendant les karaokés. Je profite parfois des randonnées qui nous redonnent vie.

Cela vaut la peine de connaître cette grande famille que je voulais vous faire partager à bras ouverts, sans distinction, je vous accueillerai à mon tour les bras ouverts et vous tendrai ma main.

Chère grande famille, vous restez et vous resterez à jamais dans mon cœur pour toujours.

Merci chers amis de Jéricho qui vous trouvez à Saint Jean du Var à Toulon.

 

Philippe Meynard


Faudra leur dire… à ceux qui sont dans la rue, que l’on appelle les SDF, qu’une association de partage et de solidarité est dans le quartier de Saint Jean du Var,

Une association fondée par l’Abbé Pierre il y a 30 ans dans la convivialité,

Où de nombreux SDF y ont laissé leurs traces, leurs souvenirs entourés d’humanité,

Où ils ont pu poser leurs valises et pour rompre leur solitude, l’association propose divers ateliers ; comme le karaoké, animé par Christian, où ils peuvent s’en donner à cœur joie,

Un moment de partage durant l’atelier d’écriture où leur imagination va bon train,

Des randonnées avec Malek, l’éducateur sportif, toujours au top et qui donne aussi des cours de remise en forme,

Pour se retrouver, ils peuvent aussi partager un repas dans le resto social et autour d’un café dans la BS, ils se réunissent pour jouer à des jeux de société avant le goûter. Tous apprécient, la solitude oubliée un moment,

Mais il faudra leur dire à ceux qui n’osent pas rentrer, que dans cette association, on essaie de les aider, de les écouter, de partager un peu de bonté pour leur vie déracinée et l’on pourra encore entendre « Merci Jéricho ! ».

 

Raymonde


Faudra leur dire… à tous ces SDF que Jéricho a fêté ses 30 ans et que si ça leur dit de passer pour prendre un café ou de goûter pour voir comment fonctionne la structure les Amis de Jéricho.

Tout est basé sur le partage et l’humanitaire comme la banque alimentaire pour le restaurant social, sans parler des divers ateliers, le karaoké et les randonnées où il faut avoir une bonne carte et bien connaître le coin (ne pas trop faire confiance à l’éducateur !!!).

Encore Merci Jéricho !

 

Dédé


Faudra leur dire…

Pour que tout le monde sache,

Les jours où je joue à cache-cache,

Sans cash et sans toit !

Je suis heureux de trouver un grand plein d’humanité auprès de Jéricho,

30 ans déjà et toujours là !

Cette association a signé une charte pour la Boutique Solidarité et perçoit une subvention,

Cette structure où je peux trouver un encadrement convivial et solidaire pour y partager divers ateliers,

Peu importe ta nationalité, ta religion, ta foi, ta couleur de peau, on veut simplement de la bonté, de l’être humain,

Double face, face à face, vérité ou mensonge, dans mes songes, je cherche des réponses,

Aujourd’hui, dans tes yeux, tu y vois un SDF qui veut dire sans domicile fixe,

Ne pas confondre avec sans difficulté financière,

Tu peux me juger, me critiquer, me blesser avec tes paroles qui ne sont pas fondées,

Mais toi, sais-tu un seul moment ce que je vis ?

Et ben moi, je comble ma solitude auprès d’eux,

J’y trouve dans ma journée des heures, des minutes, des secondes, des moments de réconfort,

Il y a un sujet dont je tiens à vous parler absolument : c’est le restaurant social,

Celui-ci me redonne l’appétit que j’avais perdu,

Ce resto qui est fourni par la banque alimentaire et ses cuistots qui s’en donnent à cœur joie pour confectionner ces repas pour régaler nos papilles avant de finir dans notre estomac,

Je leur tire mon chapeau !

Je suis nourri et mon corps retrouve de la force, de l’énergie, de l’espoir pour combattre cette difficulté,

Et s’il me reste encore de l’énergie, je vais l’utiliser avec des randonnées ou un après-midi karaoké autour d’un café accompagné d’un goûter,

Si toi aussi, aujourd’hui avec tes mots, tu souhaites mieux les connaître, n’hésite pas à pousser la porte,

Ils sont là, à Saint Jean du Var prêt à t’accueillir avec le sourire,

Donc n’hésite pas, Jéricho est là !

Je souhaite dédier à l’Abbé Pierre ainsi qu’à mes anciens compagnons qui sont partis en laissant comme seul adresse le cimetière,

Une immense pensée pour ne pas les oublier…

Encore Merci Jéricho !

 

 Didier Linharès


Il faudra leur dire…

 

Le ciel pour unique toiture

Le vent pour ultime murmure

Par les chemins des champs et des villes

L’âme vagabonde et docile

Cette ombre égarée, effrayée

Aux quatre saisons de nos vies sans clarté

Se couche et s’endort sans larmes

Cachant derrière des yeux de tristesse emplis de drames

Le malheur d’un fils de la Terre des Hommes

Sous ses horribles oripeaux il nous ressemble comme un frère d’atome

Il faudra leur dire que les Amis de Jéricho

Font tomber les murs de l’indifférence

Brisent les portes du silence

Eloignent la solitude

Rendant à chacun un sourire, un espoir

Ne laissant personne au banc de l’infamie

Auprès de Jéricho un semblant de dignité retrouvée

Pour tous ces êtres aux cœurs flétris

La misère n’est point un don du ciel…

Ouvrons nos yeux et nos cœurs… 

Libérons-nous de nos vies égoïstes…

 

 RICO

03 03 16

 



03/03/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres