Jer'Echos

Jer'Echos

Enfer mais… (dans les toilettes)

Inspiré de faits réels, ce poème nous fait prendre conscience que les sanitaires de lieux collectifs ne sont pas toujours agréables à visiter même en cas d'extrême urgence ! 

Merci Henri pour ce poème "merdique" ! 

 

 

Vous qui entrez ici abandonnez l’espoir,

Quand vous avez posé le cul sur la lunette,

Que l’offrande que vos tripes ont faite à la cuvette

Ne disparaisse seule comme par magie noire !

 

Les rois, les empereurs et les grands de la terre

Ont assis comme vous leurs très augustes fesses,

Pour venir soulager leur ventre, larguer les fèces

En un lieu tel celui qui est sous votre derrière !

 

Chacun doit y venir pour y pousser la crotte

Ou bien pour exprimer de sa vessie l’urine ;

N’en faites pas pour autant un crasseux champ de mines,

Un repoussant cloaque nécessitant des bottes !

 

Visez, je vous en prie, de la cible le centre

Ça vous évitera de pisser à côté.

De même pour le solide, cessez de déborder.

Et puis, tirez la chasse. C’est facile, que diantre !

 

S’il vous arrive, un jour, d’avoir un accident,

Soit que vous répandiez, au sol, caca, pipi,

Soit qu’après-boire, vous repeigniez tout au vomi :

La serpillière n’est jamais loin. Restons prudents !

 

A vous qui demandez, -exigez-, le respect,

Peut-être que si vous en aviez de vous-même

N’aurais-je pas écrit ce merdique poème.

N’ayez donc de l’homme pas uniquement l’aspect !

 

Hachem



08/06/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres