Jer'Echos

Jer'Echos

Dis-moi dix mots sur la toile

dix-moi_dix_mots_2017.png

La nouvelle édition "Dis-moi dix mots sur la Toile" met à l'honneur le numérique. Si le français moderne est parlé et écrit depuis le XVIIe siècle, il est intéressant de voir son adaptation à des contextes technologiques en constante évolution.

Les dix mots choisis ont pour point commun d'être issus du monde virtuel, empruntés au monde physique et de présenter un fort « potentiel poétique » : avatar, canular, favori, fureteur, héberger, nomade, nuage et pirate. À l'exception de deux termes, qui ont été créés plus récemment : émoticône, figure exprimant une émotion et télésnober qui désigne le fait de regarder son écran quand un interlocuteur s'exprime. 

 


 Moi sur mon nuage, je voyage comme un pirate, sans aucun butin.

On me considère comme un nomade où souvent je fais le bon fureteur à la recherche du bon matos ou de la bonne parodie.

Je télésnobe parfois les indésireux qui ne souhaitent que me rabaisser. D’ailleurs, c’est pour cela que j’ai établi un avatar pour que l’on ne connaisse pas mon identité complète. Je ne suis pas là pour faire des canulars autour de moi, mais pour aider ou héberger des fidèles qui resteront favoris dans mon cœur afin d’avoir des émoticônes joyeux et pour égayer ces années.

 

Didier Linharès


 

  Mon ami favori héberge depuis quelques jours un pirate nomade qui vit souvent plus dans les nuages que sur la terre.

 Fureteur comme personne, il se déguise en avatar pour passer inaperçu !

 Et son canular préféré c’est de prendre une tête d’émoticône et de télésnober tout  le monde en pensant qu’on ne l’a pas reconnu !

 

Paul


 

 J’héberge à la maison un petit neveu qui ne jure que par les ordinateurs, un vrai petit avatar du google.

Voulant souvent le mettre en garde contre les dangers des sites, il rit beaucoup et se proclame champion du surf sur le net, un vrai pro de la toile dit-il !

Il ne craint pas les pirates, disant même repérer toutes les arnaques et surtout savoir déjouer sur les sites les piratages et manœuvres frauduleuses.

« Que veux-tu ? » me dit-il. « Je suis un vrai nomade, je connais toutes les filières, je sais éviter les pièges depuis le temps que je tapote ! ». Eh bien, continue à bien tapoter et surtout que les Dieux du net soient avec toi !

Ceci dit, je ne peux m’empêcher de l’admirer et d’en rire, car je sais qu’au fond de moi, j’ai une grande confiance.

Allez ! Bonne aventure et amuse-toi bien, petit fureteur !

Pas de nuage en vue. Ce n’est pas un canular…

 

Pierrette


 Notre Noël sur le web

 

Pour ma fille, la veille de Noël je lui ai envoyé un émoticône pour lui dire mes émotions avec plein de petits smileys et aussi différents avatars.

Elle qui aime tout ce qui est transformation de ses mangas préférés, j’ai copié, hébergé et partagé avec tous mes favoris et les siens ; elle était très émue.

Mais moi, nomade que je suis, j’ai voyagé le long de la toile sans me faire connaître. Elle a fureté sur les différents sites pour chercher qui étais-je.

Mais d’un coup, nuage d’inquiétude, problème sur l’ordinateur.

En force moussaillons, piratage à l’horizon !

J’ai télésnobé toutes les invitations sur l’ordi.

Je n’attendais que ma fille pour le réveillon et tout ceci sans soupçon de sa part.

Quel canular je lui avais fait !

 

Rachel Boncoeur


 J’étais en train de fureter sur le web à la recherche d’un cadeau pour mon petit frère. J’ai donc jeté mon dévolu sur le film « Avatar », mon cadeau enfin trouvé, j’étais sur un petit nuage.

Quand, tout à coup, on sonne à la porte. Je réponds et l’homme se présente : « Bonjour, je suis le Père Noël. J’ai décidé de quitter mon boulot où je ressentais vraiment trop de pression lors du mois de décembre. Je suis désormais nomade et je cherche quelqu’un qui puisse m’héberger ».

J’ai tout d’abord cru à un canular mais j’ai quand même décidé d’ouvrir par curiosité. Croyez-le ou non mais il est entré tout de rouge vêtu et me cria : « Ne me regarde donc pas avec cette tête d’émoticône étonné et en bon hôte, serre-moi un  grand verre de lait frais et des cookies, mon plat favori !

Eh bien, le fin mot de cette histoire c’est qu’il m’a télésnobé toute la soirée et qu’en plus il a piraté ma commande du film d’avatar !

J’en étais sûr que c’était un canular !

 

Thomas


 En ce jour de Noël, Avatar a décidé de cuisiner et de faire plaisir à tous ses favoris, ses amis nomades et pour cadeau, il leur offrira une pièce de monnaie étrangère.

Ils n’avaient pas de domicile fixe car le reste de l’année, ils étaient sur les routes mais Avatar les hébergeait. En cette nuit de Noël, il leur avait préparé des petits gâteaux au lard. Non, non ! Ce n’était pas une blague, ni un canular… même à la fin du repas il proposa une tisane « d’herbe du berger ».

Avatar pouvait tout faire : se transformer en pirate, même qu’il voulait être un voleur raté quand il était petit, alors ça veut tout dire…

Mais il peut être galant. Il offrira aux dames une fleur pour les amoureux et leur dira des émoticônes, ces mots émotifs que chacune aime.

Il est un dieu pour cela, il se dit qu’il est une incarnation des dieux de l’Inde. Il est comme cela Avatar ! Mais c’est un dieu toujours en retard et aujourd’hui, c’est Noël.

Et quand il entend le fureteur, ce petit oiseau malin, il sait qu’il ne sera pas en retard car ses amis arrivent et ce soir il télésnobera la télé. C’est ce que dit Avatar, il invente les mots, c’est un fureteur. Il va de droite à gauche, il aime les gens et en allumant la lampe tempête pour éclairer les pas des visiteurs, la soirée peut commencer.

Tout en regardant les nuages, il vit l’étoile du berger…

 

Raymonde

 


 



11/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres