Jer'Echos

Jer'Echos

Au revoir Monsieur Souffou

DSC02231.JPG

 

Djemoi SOUFFOU, était âgé de 53 ans. Il nous a quittés au mois d'août 2017, un jour dans la rue.

Sa bonne humeur, son sourire et sa gentillesse vont nous manqués à tous.

 

Un jour, il décide de participer à l'atelier français animé par notre bénévole Marie ; voici ce qu'il a écrit :

 

"Je suis né à Choungui, c'est à Mayotte dans les Dom Tom, c'est un beau village. C'est là que je suis né et que j'ai grandi. Il ne fait jamais froid. La neige, ça n'existe pas là-bas. 26° à 30° minimum. On ne s'habille jamais avec une veste, sauf quand on fait le beau !

Là-bas, je mettais un tee-shirt plus court, un short et les pieds nus".

 

L'atelier d'écriture lui rend un dernier hommage en écrivant ces quelques textes.

 

DSCN4930.JPGSouffou, Gilles et Nathalie (Noël 2015)

Je me souviens de le connaître de vue.

Jovial et sympathique, calme, attachant et rigolo.

Toujours habillé avec des couleurs foncées.

J'espère qu'au paradis, tu reposes auprès du seigneur.

Toujours avec un bonnet différent,

Il trainait sur la place des boules et chahutait avec d'autres sdf des amis de jéricho.

Un peu soupe au lait quelquefois,

Maintenant tu n'auras plus de souci, ni de peine.

Que Dieu te garde Souffou, le Mahoré de Mayotte.

 

Gilles O.

 


Je me souviens de sa bonhomie joviale,

Souvent imbibé d'alcool, mais sympathique et drôle,

Toujours vêtu de noir et chapeauté d'un bonnet de couleur différente.

Cette personne était attachante malgré sa dureté due à l'alcool.

Souvent tonitruant avec ses chansons de Johnny Hallyday,

Parfois, il était calme.

Salut l'Ami et bon voyage au pays des anges !

 

Colette Minoret

 

DSC02232.JPGFifi, Mory et Souffou (2017)

 

 

Je me souviens de M. Souffou comme un être attachant lorsqu’il parlait de son île de Mayotte et qu’il ne pouvait plus y aller. Il buvait pour oublier et dans les moments les plus durs, il chantait en créole. D’ailleurs, il chantait toujours très fort et faux avec son éternel bonnet en laine sur ses cheveux frisés ainsi qu’une veste sale qu’il aimait car elle avait de grandes poches.                   

Il aimait poser sur les photos ; là il était sympathique et pouvait même être rigolo quand il s’arrêtait devant moi en criant « rouge ! » et parfois agressif quand on lui demandait d’aller dehors lorsqu’il chantait en hurlant. Il criait « raciste ! » ; là il n’était pas jovial. Et je me souviens des moments calme qu’il pouvait avoir et échangeait rarement quand il laissait sa bouteille au frais…

Reposez en paix M. Souffou 

 

Raymonde

 

IMGP6980 (1).JPGSouffou lors d'un atelier d'écriture (2013)



05/09/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres